Location voiture et 4x4 a Marrakech
Services 24H/24 !

vous gagnez du temps : vous ne perdez plus de votre temps précieux à négocier localement une prestation souvent plus chère ou moins complète. .

picture

Location voiture Marrakech ?

picture

Louer voiture a Marrakech aeroport.
- Une forte présence à travers le royaume. 
- Une large flotte variée et adaptée avec vos besoins et votre budget. 
- Une équipe professionnelle. 
- Un service personnalisé.

picture

Location 4x4 Marrakech ?

picture

Louer 4x4 a Marrakech Aeroport.
Vous trouverez une agence Moroccorent4wd proche de vous où que vous soyez.
A l’arrivée d’un train, a la descente d’un avion, en centre ville …ou que vous soyez, ou que vous alliez, un agent vous attend.

picture

Location minibus Marrakech ?

picture

Louer minibus a Marrakech.
Pour vos voyages familiaux ou en petit groupe, nous mettons à votre disposition des minibus avec chauffeur et nous vous conseillons volontiers sur les meilleurs itinéraires possibles.

picture

Histoire -Marrakech :

Marrakech fut fondée en l'an 1062 (an 454 de l'Hégire), par Abu Bakr Ibn Omar, souverain et cousin de Youssef Ibn Tachfin.

Marrakech
www.villemarrakech.comLe nom de Marrakech vient du tamazight Mour qui signifie « pays » et Akouch qui veut dire « dieu » ce qui donne la terre de dieu. Une autre étymologie donne l'interprétation de « terre de parcours2. »
Très vite, à Marrakech, sous l'impulsion des Almoravides, pieux guerriers et austères savants venus du désert, de nombreuses mosquées et médersas (écoles de théologie coranique) furent construites, ainsi qu'un centre commercial pour le Maghreb et l'Afrique subsaharienne. Marrakech grandit rapidement et s'imposa comme un centre culturel et religieux influent, supplantant Aghmat, auparavant chef-lieu du Haouz, et ce depuis une période ancienne. Des palais furent édifiés également et ornés avec le concours d'artisans andalous venus de Cordoue et de Séville, qui amenèrent le style omeyyade caractérisé par des coupoles ciselées et des arcs polylobés. Cette influence andalouse fusionna avec les éléments sahariens voire ouest-africains et fut synthétisée dans une architecture originale totalement adaptée à l'environnement spécifique de Marrakech. Elle devint la capitale de l'Émirat almoravide qui s'étendait des rives du Sénégal jusqu'au centre de l'Espagne et du littoral atlantique jusqu'à Alger.
La cité fut ensuite fortifiée par le fils de Youssef Ibn Tachfin, Ali Ben Youssef, lequel fit édifier vers 1122-1123 des remparts encore visibles.

Pavillon principal des jardins de la Ménarawww.vilemarrakech.com
En 1147 les Almohades, partisans d'un Islam orthodoxe et issus des tribus masmoudas du Haut-Atlas, s'emparèrent de la ville. Les derniers Almoravides furent exterminés sauf ceux qui s'exilèrent aux îles Baléares (famille des Banu Ghania). En conséquence la presque totalité des monuments furent détruits. Les Almohades construisirent de nombreux palais et édifices religieux, comme par exemple, la célèbre mosquée de la Koutoubia bâtie sur les ruines d'un palais almoravide, et sœur jumelle de la Giralda de Séville et de la tour Hassan (inachevée) de Rabat. La Casbah abrita la résidence califale (depuis le règne d'Abd al-Mumin le souverain almohade portait le titre de calife, rivalisant ainsi avec le lointain califat oriental des Abbassides), agrémentée d'un hôpital qui attira le médecin andalou Ibn Tufayl. De l'ensemble majestueux de la Casbah mansourienne, nommée ainsi d'après le calife Abu Yusuf Yaqub al-Mansur, subsiste encore la superbe porte de Bab Agnaw. Marrakech fut ainsi digne d'abriter la capitale de la puissance majeure de l'Occident musulman méditerranéen de l'époque, l'Empire almohade qui englobait l'aire comprise entre Cordoue (Al-Andalus) et Tripoli (Libye).
Afin d'alimenter la palmeraie et les grands jardins, un système d'irrigation fut édifié et perfectionné. Marrakech, par rayonnement culturel attira de nombreux écrivains et artistes venus notamment d'Andalousie, dont notamment le célèbre philosophe Averroès de Cordoue, connu pour ses commentaires d'Aristote.
www.villemarrakech.comEn 1269, Marrakech fut conquise par les nomades zénètes aux dépens des derniers Almohades. Lorsque survient l'avènement de la dynastie mérinide, Marrakech tomba alors dans une certaine léthargie, et son déclin entraîna la perte de son statut de capitale au profit de sa grande rivale, Fès.
Au début du xvie siècle, Marrakech redevint la capitale du royaume, après avoir été le siège des émirs Hintata. Elle renoua rapidement avec son apogée, en particulier sous le règne des sultans saadiens, Mohammed El Mahdi et Ahmed al-Mansur Saadi. Grâce à la fortune amassée par les sultans, Marrakech fut embellie, les monuments en ruine alors restaurés et de somptueux palais édifiés. Le palais El Badi élevé par Ahmed al-Mansur, était une réplique de l'Alhambra, réalisée avec les matériaux les plus précieux provenant d'Italie (marbre), du Soudan (poudre d'or), des Indes (porphyre) et même de Chine (jade). Le Badi frappa également les contemporains par sa Kubbat al Jujjaj, sa « coupole de verre » réalisée en cristal translucide. Mais tout ceci devait disparaître, démantelé sur ordre du sultan Moulay Ismail vers 1695. Ce palais était avant tout destiné aux réceptions fastueuses offertes aux ambassadeurs venus d'Espagne, d'Angleterre et de l'Empire ottoman, reconnaissant le Maroc saadien comme une puissance incontournable dont l'aire d'influence atteignait les confins du Niger et du Mali, grande région productrice d'or. Sous le règne de la dynastie saadienne, Marrakech retrouva ainsi son rôle de point de contact entre le Maghreb, le bassin méditerranéen et le monde africain subsaharien, par le biais des routes caravanières.
À la fin du xviie siècle, la dynastie alaouite succéda aux Saadiens. Le trône fut successivement transféré à Fès puis à Meknès, nouvelle ville impériale. Le sultan Mohammed III (1757-1790) choisit la ville comme lieu de résidence principale, en raison de la proximité de Mogador qu'il faisait édifier sur les plans d'un architecte français passé à son service. En 1792, Marrakech devint la capitale d'un petit-fils de Mohammed III, Hicham, qui se fait reconnaitre comme sultan par cette partie du pays tandis que son frère Sulayman était reconnu sultan légitime à Fès par les oulémas et par les provinces au nord du fleuve Oum Errabiaa. Il s'ensuivit une guerre entre les deux sultans rivaux, qui s'acheva par la défaite de Hicham en 1796, malgré le soutien espagnol dont il bénéficiait. Marrakech fut reconquise par Sulayman en 1797 et la ville réintégra le territoire du makhzen officiel de Fès. Au début du xxe siècle, Marrakech connut plusieurs années de troubles. Après la mort du grand vizir Ba Ahmed en 1900, véritable régent de l'Empire chérifien durant la minorité du jeune sultan Abd al-Aziz du Maroc, le pays était en proie à l'anarchie, aux révoltes tribales, aux complots des grands féodaux, sans compter les intrigues européennes. En 1907, Moulay Abd al-Hafid, khalifa (représentant du makhzen) à Marrakech fut proclamé sultan par les puissantes tribus du Haut-Atlas et par certains oulémas qui niaient la légitimité de son frère Abd al-Aziz. C'est également en 1907 que fut assassiné un médecin français installé à Marrakech, le docteur Mauchamp, suspecté d'espionnage au profit de son pays. La France saisit cette affaire pour faire pénétrer ses troupes au Maroc, depuis Oujda à l'est et Casablanca à l'ouest. L'armée coloniale française se heurta néanmoins à une solide résistance animée par Ahmed al-Hiba, un fils du grand cheikh Ma El Aïnin monté du Sahara avec ses guerriers nomades issus des tribus Reguibat. Après la bataille de Sidi Bou Othmane, qui vit la victoire de la colonne Mangin sur les forces d'al-Hiba (septembre 1912), les Français s'emparèrent de Marrakech qui entra ainsi dans le protectorat français du Maroc instauré depuis mars 1912. La conquête avait été facilitée par le ralliement des tribus Imzwarn et de leurs chefs appartenant à la puissante famille des Glaouis.
L'un d'entre eux, Thami El Glaoui, devint célèbre en accédant au poste de pacha de Marrakech, fonction qu'il occupera pratiquement durant toute la durée du protectorat (44 ans). Le pacha Glaoui s'illustra par sa collaboration avec les autorités de la résidence générale, qui trouva son point d'orgue avec le complot visant à détrôner Mohammed Ben Youssef (Mohammed V) pour le remplacer par le cousin du sultan, Ben Arafa. Thami El Glaoui, déjà réputé pour ses fréquentations prestigieuses et son train de vie fastueux, digne d'un véritable monarque, devint ainsi un symbole marquant de l'ordre colonial et colonialiste au Maroc. Il ne put néanmoins s'opposer à la montée en puissance du sentiment nationaliste, ni de l'hostilité d'une part croissante de la population. Il ne put non plus s'opposer aux pressions de la France, qui consentit à se défaire de son protectorat marocain en raison du désastre de l'Indochine et du début de la guerre d'Algérie. Après deux exils successifs (en Corse puis à Madagascar), Mohammed Ben Youssef fut autorisé à rentrer au Maroc (novembre 1955), et ce retour signa la fin du règne despotique du Glaoui sur Marrakech et sa région.

Culture!

www.villemarrakech.comMarrakech est aussi l'une des villes universitaires du Maroc. L'université Qadi Iyad est la plus importante de la région. Plus récemment une école supérieure des arts visuels (ESAV) est née en partenariat entre la Fondation Dar Bellarj et l'Université de Marrakech, offrant à la ville un support de formation aux métiers du cinéma et de la télévision. Marrakech organise aussi le Festival International du Film.
La Biennale Arts in Marrakech, née en 2005 est le plus important rendez-vous d'art contemporain au Maroc. L'art contemporain a désormais un musée privé à Marrakech. Il s'agit du musée de la palmeraie, une initiative privée due au collectionneur et créateur de parfums Abderrazzak Benchaâbane. Au musée de la palmeraie le visiteur découvre un collection de peintures, de photographies, installation et sculptures d'artistes marocains et étrangers. La collection montre le travail d'une soixantaine d'artistes d'aujourd'hui et de ceux de la pariiez[Quoi ?] juste après la grande guerre.
On trouve à Marrakech le premier campus privé du royaume qui regroupe plusieurs écoles telles que le Groupe HECI ( Hautes Etudes Commerciales et Informatiques),l'école supérieure de gestion ESG, Euromed, et Vatel.

Climat :

À Marrakech, les hivers sont souvent frais le matin, mais les températures y montent très vite en pleine journée pour atteindre les 18 degrés en moyenne. Par la suite, le mercure chute très vite en soirée, pour y atteindre les 7 degrés. Les étés quant à eux sont très souvent torrides, et il n'est pas rare de voir le mercure dépasser la barre des 40 degrés. Les orages éclatent la plupart du temps vers le mois d'octobre et novembre, car un vent humide et assez rare, le Herrûrco, apparaît en automne, pour y apporter pluies et orages. Quant à l'hiver, il est assez humide et il n'est pas rare qu'il pleuve plusieurs jours de suite. Les montagnes de l'Atlas qui cernent la ville sont enneigées de novembre à avril en moyenne.

Relevé météorologique de Marrakech-altitude: 406 m (période 1961-1990)
Mois jan. fév. mar. avr. mai jui. jui. aoû. sep. oct. nov. déc. année
Température minimale moyenne (°C) 5,9 7,6 9,4 11,0 13,8 16,3 19,9 20,1 18,2 14,7 10,4 6,5 12,8
Température moyenne (°C) 12,2 13,8 15,8 17,3 20,6 23,8 28,3 28,3 25,3 21,1 16,3 12,6 19,6
Température maximale moyenne (°C) 18,4 19,9 22,3 23,7 27,5 31,3 36,8 36,5 32,5 27,5 22,2 18,7 26,4
Précipitations (mm) 32,2 37,9 37,8 38,8 23,7 4,5 1,2 3,4 5,9 23,9 40,6 31,4 281,3
Nombre de jours avec pluie 7,6 6,8 7,5 7,7 4,8 1,2 0,6 1,2 2,8 5,5 6,6 6,5
Source : Le climat à Marrakech (en °C et mm, moyennes mensuelles)Hong Kong Observatory


Mois J F M A M J J A S O N D
Record de chaud 33 34 37 42 46 47 49 48 46 43 39 34
Record de froid -6 -2 4 5 7 9 14 15 10 6 4 -2

Tourisme

La ville est un haut-lieu touristique, plus de deux millions de touristes chaque année. Elle est également le point de départ de nombreuses excursions pour les randonneurs désireux de parcourir l'Atlas ou le désert plus au sud.
Aussi, la ville est devenue une destination privilégiée du « tourisme dentaire », étant donné que la qualité des soins dentaires a considérablement augmenté ces dernières années alors que leur coût reste relativement faible[pertinence contestée].
La ville s'oriente désormais vers le tourisme de luxe, notamment grâce aux investissements massifs de la jet-set européenne, en particulier française. Marrakech est en effet devenue une des destinations favorites www.villemarrakech.compour les célébrités françaises qui aiment son charme très bien préservé qui sait allier luxe, raffinement et authenticité. La ville a ainsi été qualifiée de « rêve des milles-et-une nuits » par Arielle Dombasle qui s'investit en France pour mieux faire connaître cette ville des Français. De nombreuses stars françaises ont d'ores et déjà acheté leur riad privé en plein cœur de la Médina. L'apparition de ce tourisme de luxe remonte à 1967 avec l'arrivée d'Yves Saint Laurent à Marrakech, puis son rachat en 1980 du jardin Majorelle. Marrakech devient alors un lieu réputé pour sa culture, ses arts, ses traditions et son patrimoine architectural qui séduit peu à peu un grand nombre d'artistes de renom. Cependant, ce n'est que depuis les années 2000 que ce tourisme a pris une ampleur considérable.

Ref wikipedia

Location voiture Marrakech moins cher au Maroc!

Notre savoir-faire vous assure une prestation de service en continu 7j/7. Vous trouverez une agence Marrakech rent car proche de vous où que vous soyez. A l’arrivée d’un train, a la descente d’un avion, en centre ville  .

Location voiture
www.villemarrakech.comAgence Marrakech Rent Car vous propose une vaste gamme de véhicules de luxe, véhicules de prestige et véhicules économiques.
De plus, nous assurons un service de qualité 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 tout au long de l'année.
Notre service professionnel saura vous séduire tant pour notre sérieux que pour notre discrétion lors de vos déplacement privé ou professionnel avec notre service chauffeur.
Agence Marrakech Rent Car c'est le spécialiste de la location de voiture au Maroc.

 

 


Contact

Réservez votre voiture et votre véhicule utilitaire en ligne au meilleur prix.

Address: N 284 Cité alhouda 80000 Agadir.
Telephone : +212-6-6168-4005
FAX: +212-5-28-32-22-42 
E-mail: info@villemarrakech.com

Conception et réalisation Bleu-media.net

 

Location voitures et 4x4 a Marrakech

Il y a de nombreux avantages à Louer une voiture sur Internet, notamment parce que vous bénéficiez chez Moroccorent4wd d’une totale maîtrise des offres en temps réel afin de vous offrir le meilleur service au meilleur coût le jour de votre location.

 

 

 

 

largopeche freedom optic Casablanca rent 4wd location 4x4 Pajero Marrakech europe conception agacars louer voiture a Marrakech Marrakech rent car location voiture Fez location voiture airport marganature bonvoyage voiture de location bleu-media.net moroccorent 4wd location voiture casablancar voiture de location essaouira Morocco web marrakech voitures location voiture Casablanca location voiture fes voiture de location aeroport casablanca location 4x4 Marrakech casablanca car rental airpames reservation 4x4 casablanca location voiture essaouira ville Marrakech italiadisegno location voiture casablanca aeroport location voiture Marrakech location 4x4 Maroc location voiture casablanca marrakech casablanca rent car hostingmorocco optic sma3ny moroccorent4x4 dentiste karim

Guide location voitureGuide location voiture Annuaire généraliste Européen liens durs rewrite

45 annuaires
classement Annuaire des sites vacance annuaire voyage vacances - voyage - bons plans Annuaire Location voiture annuaire des annuaires Ce site est référencé dans la section Immobilier international sur e-annuaire Vignes Pays-basque études étranger guide du référencement - referencer gratuit - 1001 petites annonces - tv en direct - mesenger